AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daphnée Bergson ☛ What do you see when you look at me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Télépathe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2016
Daphnée (Anicée) Bergson

- We don't need a rehab -

Informations
carte d'identité
AGE : 19 ans, physiquement. DATE DE NAISSANCE : Environ 730 avant J-C. LIEU DE NAISSANCE : Delphes. ORIGINES : Grecques. NATIONALITE : Américaine. ORIENTATION SEXUEL : Hétérosexuelle. STATUT MATRIMONIAL : Célibataire. ETUDES : Médecine. ACTIVITE PROFESSIONNELLE : Servante d'Arcadius. GROUPES : Sirènes. AVATAR : Nina dobrev.

ARGENT : ♣♣♣♣♣  
Petits Plus
Annecdotes
☛ Que trouve-t-on dans votre garde-robe ? Des tenues très actuelles, j'ai revendu toutes mes tenues des époques que j'ai vécue à différents musées qui les exposent fièrement.

☛ Combien de fois aller vous chez le médecin/dentiste par an ? Je suis immortelle. Si je meurs, je reviens directement à la vie alors je n'ai pas besoin de voir qui que ce soit. De plus j'ai de très bonnes dents pour dévorer mes victimes.

☛ Quel est votre opinion sur la famille, les amis ? J'ai été trahie par ma soeur de coeur, expulsée par mes propres parents, et je n'ai pas d'amis mais des personnes qui pourraient me servir un jour ou l'autre.

☛ Quel est votre opinion sur la religion ? J'ai été élevée dans une religion polythéiste, mais au fil des siècles, la rumeur sur Arcadius a pris le dessus. Je ne sais pas s'il y a bel et bien un Dieu, mais le Diable, je le connais parfaitement bien.

☛ Quel est votre opinion sur la sexualité ? Jeune, je devais me préserver pour le mariage, désormais c'est juste une autre façon de manipuler un homme.

☛ Que pensez-vous de Los Angeles ? Belle petite ville avec ses vices et ses âmes sombres qui sauront ravir le Maître Suprême.

☛ Aimez-vous votre activité professionnelle ? Pourquoi ? Pas vraiment en fait. Oui c'est génial d'être immortelle, mais on m'a prise au dépourvu, on a choisi à ma place. Alors je dois servir Cade ou mourir. Le choix est vite établi.

☛ Connaissez-vous ce qui se cache dans l'ombre de Los Angeles ? Je suis ce qui se cache dans l'ombre de L.A. Les créatures obscures et autres chasseurs d'ombre n'ont rien à voir avec l'ombre de la ville puisqu'ils ne connaissent pas notre existence.

☛ Si oui, quand avez-vous été confronté au surnaturel pour la première fois ? Depuis toute petite, j'entends les pensées des gens. Cela m'a valu le droit d'être expulsée sur une île déserte et d'être manipulée par une autre jeune fille avec le même talent.

☛ Si vous aviez une machine a remonter le temps, à quel moment de votre vie retourneriez-vous ? A ma conception, pour voir ce qui a cloché pour que je devienne une télépathe expulsée de chez elle. Quitte à même l'annuler.

Souvenirs
mieux cerner le personnage
☛ Quel est votre souvenir le plus joyeux ? Mon souvenir le plus joyeux fut le jour où j'ai rencontré Anastasis, une autre télépathe. Elle est devenue rapidement ma seule famille. Elle m'a apprit à vivre sur cet île aux terres stériles grâce à ma voix qui avait le pouvoir de faire chavirer les navire au loin. Malheureusement, je n'ai pas supporté d'apprendre qu'on ne mangeait pas leurs vivres mais leurs corps alors j'ai sauté d'une falaise.

☛ Quel est votre souvenir le plus surnaturel ? Sans aucun doutes : ma première mort. Je me suis suicidée en sautant d'une falaise et c'est là qu'Arcadius est apparu avec son pacte et ses pouvoirs, ainsi qu'une immortalité, une jeunesse et une beauté éternelles.

☛ Quel est votre souvenir le plus blessant ? Le jour où mes parents ont décidé de m'expulser du village, ne me donnant qu'une chaloupe pour traverser la mer et vivre sur une île à des kilomètres de mon village.
Mieux vous connaître
ce qui se cache derrière l'écran
PSEUDO | PRENOM : Sadja | Tim. AGE : 19 ans. F OU G ? G. PAYS : France. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Fondateur. DOUBLE COMPTE ? Bonnie Duchannes. PV/SCENARIO ? Nope. NOTE DU DESIGN DU FORUM : 10/10. ^^
MOYENNE DE MOTS/LIGNES PAR RP : 10-15 lignes. AUTRES :  Kol   

Code:
<bc>Nina Dobrev ☛</bc> [url=http://beautifulcreatures.bb-fr.com/u4]Daphnée Bergson[/url].
Revenir en haut Aller en bas

Télépathe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2016

histoire

- Ne confondez pas ma personnalité avec mon attitude -


Anicée

Je vis le jour dans un petit village non loin de la Grande et Magnifique cité de Delphes, durant la Grèce Anthique. J'étais la digne héritière d'une famille de neuf enfants, dont cinq trouvèrent la mort dans les guerres ou les maladies. Lorsque je commençai ce que vous autres appelez l'adolescence, je montrais peu à peu des signes de pouvoirs psychiques. Et pour cette raison, on me mit dans une barque et l'on me laissa dériver sur la Méditerranée, jusqu'à ce que je m'échoue sur une île au beau milieu de la mer.

Une jeune fille vînt à ma rencontre, Anastasis. Je compris bien vite qu'elle possédait les mêmes dons que moi. Elle avait été bannie de sa famille alors qu'elle n'était qu'une enfant, et tout comme moi, elle s'était échouée ici. Au fil des jours, elle et moi devînmes des amies, puis des sœurs. Elle m'apprit à utiliser mes pouvoirs pour attirer des marins et ainsi nous nourrir de leurs cargaisons. Mais un jour, je découvris une grotte et y vis des carcasses d'hommes. Je compris alors que tout ce que j'avais ingurgité ces dernières semaines n'étaient que ces pauvres marins, échoués à cause de leurs chants.

Prise d'un haut-le-coeur, je me jetai d'une falaise, préférant mourir plutôt que d'affronter cette triste réalité. Anastasis me retrouva agonisante, priant les dieux pour le salut de mon âme. C'est alors qu'un homme apparut tout à coup, semblable à une illusion. Anastasis le supplia de m'aider. Il accepta en échange d'un prix à payer pour nous deux. C'est alors qu'Anastasis accepta le pacte avec Arcadius, plus connu sous le nom du Diable de nos jours. Nous reçûmes toutes deux l'immortalité, la jeunesse et la beauté en échange de notre servitude envers notre maître. Nous devions lui apporter les âmes noires de ce monde et se nourrir de leur chair pour conserver force et beauté. Mais une faille persiste quand à ce contrat : en principe, je ne suis pas affecté par cette tâche puisque je ne l'ai pas signé de moi-même mais par un intermédiaire...

               
Charlotte d'Erthal

Au fur et à mesure des années puis des siècles, les villages devinrent des villes, puis les villes des citadelles, puis des royaumes, puis des empires...

Usant de mes charmes et de mes pouvoirs, je réussis à mes faire accepter à la cour d'un noble français sous le nom de Charlotte de la maison Erthal, en l'actuelle Belgique. Pensant faire de lui l'une de mes victimes, je profitai donc de sa rivalité avec un duché voisin pour le pousser à l'envahir, ravageant tout sur son passage.

Alors que nous arrivions aux portes du château, je remarquai rapidement les deux jeunes filles sur le côté. Des jumelles ravissante, ayant une aura qui m'intriguait. C'est à ce moment-là que je ressentis l'appel d'Arcadius. Il me souffla psychiquement de les emmener avec moi pour en faire de future être comme moi. Il ressentait une certaine essence magique et leur innocence ne pouvait que jouer en notre faveur. Les soldats, sous le commandement du noble, lui-même manipulé par moi, se dirigèrent donc sur les petites. Malheureusement, nous pûmes en prendre qu'une, l'autre mourut écrasée par les sabots des chevaux en se débattant.

Au château, nous donnâmes à la petite princesse magique, le rôle de servante. Si au début, j'essayais de la jouer maternelle avec elle, très vite je ne pus me contrôler à révéler mes véritables attentes de sa part. Ce fut ma plus grande erreur. Elle ne voulut rien entendre. Alors, pour la punir, ses tâches et son traitement devinrent de pis en pis. Mais cette sotte encaissa sans broncher. Je n'arrivais même pas à marquer son esprit de mon pouvoir pour la manipuler à mon bon vouloir et à celui de mon maître.

Les mois et les années passèrent. Clotilde était une ravissante jeune femme qui s'était enamourée d'un garçon de ferme. Leur romance évolua, sous le regard discret de mes espions. J'avais bel et bien peur qu'elle ne décide de faire quelque chose de stupide, comme s'enfuir avec ce miséreux. J'aurais pu le faire tuer, mais la forêt sembla avoir eu raison de lui puisqu'on ne le revit plus jamais après qu'il ait aidé le châtelain lors d'une partie de chasse avec la cour. Cependant, au fil des mois, nous vîmes le ventre de la belle Clotilde s'arrondir. Elle portait son enfant. Arcadius me demanda de veiller sur cet enfant, il pourrait nous servir dans l'avenir. C'est pourquoi ma surprise fut grande lorsque je vîmes qu'il s'agissait de jumeaux, un garçon et une fille.

Sept années s'écoulèrent. Clotilde était bouleversée par la disparition de son cher et tendre. Grâce à un espion, j'ai rapidement appris ce qu'elle venait de s'infliger, la petite peste. Elle était maligne, cela est certain. Mon espion se chargea de sortir son corps discrètement du château. Nous l'enfermâmes dans un cercueil et le dissimulâmes des yeux de tous. Les deux orphelins n'avaient pas bougé de chez eux. Ou serait-il allé de toute manière ? Lorsque je m'approchais du garçon, je l'observa attentivement et vis qu'il cachait un papier dans son dos. Alors que je lui demandai d'une voix douce de me le donner, celui-ci se mit devant sa soeur, comme pour la protéger de moi tout en refusant d'obéir. Il ne restait qu'une seule option, les hypnotiser par le son de ma voix. Il me donna donc la lettre écrite par Clotilde. Elle avait bien prévu son coup. Si seul l'un de ses enfants pourrait ouvrir son cercueil, il ne me restait qu'une solution : me les approprier.

Si cela fut tâche vaine pour le garçon, la fille en revanche se montra plus facile à dompter. Elle oublia rapidement toute trace de sa mère dans son esprit pour y voir à la place mon visage. Je dus me résoudre à convaincre le noble du château d'en faire ma fille officiellement et de jouer à la maman. Ayant eu très peu d'attention de la part de mes propres parents en raison de mes pouvoirs, le début de son éducation fut compliqué. Je ne montrais que peu d'affection à cette petite fille qui grandissait et embellissait de jour en jour.

Avec le temps, j'appris ses choses et nous devînmes très proches l'une l'autre. Malheureusement, une révolte eu lieu, orchestrée par les nobles de la cour afin de destituer le noble qu'ils savaient sous mon emprise. Ils réussirent à m'enfermer seule dans une crypte où je me dessécha au fur et à mesure du temps. J'avais, avant que cela n'arrive, confié ma fille adoptive à mon plus proche ami et sorcier, Louis-Joseph, afin qu'il poursuive son éducation magique comme il le faisait depuis huit années.

                 
Jeanne-Antoinette Poisson, Marquise de Pompadour

Quelques siècles plus tard, un jeune garçon se balada en pleine forêt et découvrit la galerie abandonnée depuis fort longtemps. Il y pénétra et découvrit une porte dérobée. Il l'ouvrit en frappant dedans à plusieurs reprises, curieux de s'avoir ce que renferme cette porte. Ma voix l'influençait pour continuer jusqu'à la mort s'il le fallait. A force de persister, la porte céda et il entra dans la caverne où je me tenais, recroquevillée, fossilisée sur place. Par mon esprit, je lui ordonna d'approcher ce qu'il fit. Assez près pour que je puisse voir qu'il n'était âgée d'à peine une dizaine d'année. Il tendit son petit bras vers mes lèvres et mes crocs s'y plantèrent puis arrachèrent sa chair sous se hurlement. En raison du sang qu'il perdit, il mourut assez rapidement, me laissant à peine de quoi reprendre des forces. Cependant, je réussis tout de même à sortir de cette satanée caverne, voyant la lumière du jour pour la première fois depuis des années.

Non loin, une calèche se fit entendre. Je chantais pour hypnotiser le cocher. D'un pas lent, je me traînais jusqu'à la calèche d'où une femme venait de sortir pour aider ce qui semblait être son mari à "réveiller" l'homme aux rênes. Par la pensée, j'ordonna au vieil homme de les tuer, de commencer par l'homme et finir par sa future veuve. Lorsqu'il sortit son épée, la femme s'interposa et se fit transpercer par l'épée. C'est alors qu'une idée me vînt à l'esprit : prendre sa place. J’arrêtai mon ordre d'une simple pensée et arrivai derrière le veuf avant de déposer mes mains sur son crâne et lire son esprit. Sa femme se nommait Jeanne-Antoinette Poisson, devenue Lenormant d'Etiolles à son mariage avec le bourgeois issu d'une riche famille d'Orléans. Très vite, j'obtiens toutes les informations dont j'avais besoin pour remplacer tous les souvenirs du visage de Jeanne-Antoinette par le mien. Je devînt donc Jeanne-Antoinette Poisson, future Marquise de Pompadour.

Le carrosse se dirigeait à Versailles, le nouveau lieu de résidence du Roi de France et de Navarre depuis presqu'un siècle. Nous étions en 1745 et j'étais attendue à un bal masqué donné en l'honneur du mariage du dauphin Louis-Ferdinand. Ce fut là-bas que je rencontrais le Roi Louis XV. Un homme assez charmant et intéressant au vue de sa couronne. Il devait être mien. Fort heureusement, sans grand mal et sans utiliser mes pouvoirs, il m'installa la même année au château de Versailles, dans un appartement juste au dessus du sien. Un escalier lui permettait de venir secrètement dans ma chambre où nous échangions passions et désirs. Plus tard, au cours du mois de Juillet, il fit de moi sa favorite et me donna le domaine de Pompadour ainsi que le titre de Marquise avant d'être présentée officiellement à la Cour en Septembre 1745.  

Cinq années passèrent. Après trois avortements commandés par le roi afin de ne pas avoir de bâtards, je cessai d'être sa maître mais gardai tout de même une certaine influence naturelle sur lui. Ce qui le poussa a m'offrir l'hôtel d'Evreux lors de mes séjours parisiens.

Un matin, lors de l'une de mes promenades dans les immenses jardins du château, une jeune femme sortit d'un buisson, venue de nulle part. Elle semblait immunisée contre l'hypnose mais lorsque je saisis sa tête d'un coup pour fouiller sa mémoire, la vérité m'apparut. C'était ma fille. Enfin, celle de Clotilde Bourbon. Catherine. Elle m'avait enfin retrouvée et ne pouvait pas être hypnotisée puisqu'elle était déjà mienne depuis son plus jeune âge. J'avais remplacé tous les souvenirs de sa chère mère par mon visage. Si bien, qu'elle ne se rendrait même pas compte que Clotilde est sa véritable mère si un jour la Belle du Bois dormant venait à se réveiller.

Ensembles, nous fîmes croire à ma mort. Les années passaient et même le maquillage n'aurait pu dissimuler ma jeunesse éternelle. Alors il ne restait que cette option pour être enfin libre.

                 
Lucy Van der Bilt

Après bien des différents au fil des années et de nombreuses identités, Catherine et moi prirent des chemins différents. Elle devait vivre sa vie, voir le monde, or je l'en empêchais de peur qu'il ne lui arrive quelque chose. J'étais devenue une véritable mère poule, cependant, je me résolus à la laisser vagabonder où bon lui semblait à condition qu'elle ne me revienne un jour.

De mon côté, un manque se fit. Je voulais retrouver une vie normale. Grâce à une congrégation de sorcier de la Nouvelle-Orléans, je réussis à me dissimuler du joug d'Arcadius. Je devins alors Lucy Alison Baker, jeune fille de dix-neuf ans vivant à San Francisco.

Lors d'une promenade en juin 1929 à l'endroit où devait se terminer la construction du Golden Gate Bridge, mon chapeau s'envola pour atterrir aux pieds d'un charmant jeune homme, Jonathan Clarence van der Bilt, un ingénieur. Celui-ci en profita pour me faire un numéro de charme. Quatre-vingt-sept jours plus tard, je l'épousais, me faisant la promesse de ne jamais plus utiliser la magie d'Arcadius hormis me nourrir pour garder jeunesse et beauté le temps qu'il faudrait. Tois ans plus tard, je tombai enceinte et donna naissance à Dorothy Hanna van der Bilt un matin de décembre 1921 pour le plus grand bonheur de son père.

Malheureusement, cela ne fut qu'un bonheur passager. Le 17 Février 1937, huit ouvriers et deux ingénieurs trouvèrent la mort lorsqu'un échafaudage du Golden Gate s'effondra en transperçant le filet de sécurité attaché au pont. Parmi ces victimes, mon cher et tendre époux.

Les années passèrent et j'élevais seule notre petite Dorothy, une simple humaine n'ayant aucune conscience du monde Obscure. Je faisais passer ma jeunesse pour une bonne alimentation, d'exercice physique, de soins de beauté divers et variés et de la chance. Dorothy quant à elle s'épanouissait et devenait une jeune femme à l'aube de ses dix-sept ans. Cependant, je pus lui cacher indéfiniment mes talents et elle me promit de ne jamais les révéler à qui que ce soit. Elle m'aidait d'ailleurs à trouver des excuses aux gens que nous connaissions depuis bon nombre d'années. Mais quelques jours plus tard, je reçus une contravention. Alors que je montrais à l'agent mon permis de conduire, celui-ci refusa de croire que j'avais bel et bien quarante-cinq ans. Il me demanda d'amener mon acte de naissance le lendemain. Je fis ensuite rapidement mes valises et parti pour Los Angeles, là où étudiait Dorothy et pris un travaille en tant qu'assistante médicale. Cela me permit de me nourrir lorsqu'il le fallait.

Un soir alors que je sortais de mon travail, deux types en blouse noir me suivirent en m’interpellant. Na sachant qui ils étaient, je poursuivis mon chemin. C'est alors qu'ils m'enlevèrent. Alors que j'essayais de me défendre, je me rendis compte qu'il s'agissait de deux sirènes. Je me battais vaillamment contre eux et leur brisa la nuque avant de m'enfuir. Malgré mes précautions, Arcadius m'avait retrouvé, cela ne faisait aucun doute. De peur qu'il ne s'en prenne à Dorothy, je décidai de lui faire un dernier au revoir en lui donnant ma bague de mariage, un anneau en argent serti d'une émeraude avant de prendre un vol pour l'Europe.

Les années passèrent et je manquais la vie de mes deux filles. L'une comme l'autre étaient loin de moi et je n'ai pu les voir grandir.

Daphnée Bergson


Revenue en 2007 à Los Angeles, après m'être fait la promesse de toujours changer d'identité tous les dix ans, je débarquai donc sous le nom de Daphnée Bergson. Ma fille Dorothy était déjà grand-mère. Je l'observais de loin jusqu'à ce qu'un jour, elle me remarque. Je la retrouvais enfin et nous avons passé ces dix dernières années à nous voir fréquemment.

Désormais, il me faudrait changer d'identité une nouvel fois puisque j'arrive à la fin de mes dix ans. Et même si mes faux papiers sont près, la rencontre avec un mystérieux jeune homme trentenaire me pousse à rester telle que je suis pour apprendre à mieux le connaître.
   
Revenir en haut Aller en bas

Athenas Lumineux
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 27
Date d'inscription : 20/07/2017
Pas bienvenue à toi, voleuse d'enfant! (bon, là c'est le personnage qui parle! Mais j'ai hâte d'en apprendre un peu plus sur ma douce ennemie...)
Revenir en haut Aller en bas

Télépathe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2016
Ta fille est mienne, sois pas jalouse tu l'as lâchement abandonnée Touch
Revenir en haut Aller en bas

Athenas Lumineux
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 27
Date d'inscription : 20/07/2017
Tu ne perds rien pour attendre!




La princesse kidnapée
I think of you from time to time, more than I thought I would. You were just too kind and I was too young to know, that's all that really matters. I was a fool. ▬ Baby we built this house on memories.
Revenir en haut Aller en bas

Télépathe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Mon Être Intérieur :
Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2016
Je suis habituée à ce monde, on ne peut pas en dire autant de toi Hihi
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

 
Daphnée Bergson ☛ What do you see when you look at me ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daphnée Astrann [Danseuse]
» Attention les yeux : Daphné [ Stratège]
» ❝ You are not alone, together we stand ❞ Daphné & Edwin
» Daphné [à corriger]
» Daphné Greengrass (Serpentard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beautiful Creatures :: Personnage :: Les Présentations :: Les Fiches Acceptées-